comment-se-faire-des-amis

D’accord… le titre n’a rien de très réjouissant et donne un style sociopathe. « Comment se faire des amis » est un résumé des comportements à adopter pour améliorer les relations avec son entourage (notamment professionnel). 

Nous sommes tous avides d’éloges, celles-ci sont le miel des relations interpersonnelles. Lorsque quelqu’un fait son travail de façon moyenne, ne le blessez pas dans son amour propre en critiquant. Poussez-le à faire mieux en insistant sur les points positifs. Il va vouloir davantage de compliments donc fournira plus d’efforts (en théorie).

  • Ne critiquez pas, complimentez honnêtement

Nos noms sont nos identités, ce qui nous distingue. Ils sont importants pour chacun d’entre nous alors notez les pour ne pas les oublier ou demandez un organigramme.

Les individus ne se sentent pas concernés par vos envies/rêves, il faut donc vous intéresser à eux pour leur donner envie de s’intéresser à vous. Nous avons tous besoin d’un auditoire sur lequel décharger son fardeau et rien n’est plus flatteur que d’accorder une attention exclusive à ce que dit une personne.

  • Intéressez vous sincèrement aux autres et écoutez
  • Parlez à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse
  • Ne mentionnez vos réussites que si on vous le demande

 Lors d’une « discussion animée », plus vous critiquerez l’opinion de l’autre, plus il se braquera. Ajournez le débat pour examiner le problème en détail et à tête reposée. Personne n’a tort de penser ce qu’il pense, vous avez des principes différents. Si vous avez tort, il vaut mieux prendre les devants et dire vous-même les choses déplaisantes pour désarmer votre interlocuteur. Le seul moyen de sortir vainqueur d’uns controverse est de l’éviter. Il ne vous arrivera jamais d’ennuis si vous admettez que vous êtes sujet à l’erreur (et il faut garder son sang froid en le disant…)

  • Ne dites jamais à quelqu’un qu’il a tort

Conseil de « Manipulation » : posez des questions qui fassent dire « oui » immédiatement pour que votre interlocuteur garde l’esprit ouvert.

Anna